Anne Rice a-t-elle raison de ressusciter Lestat ?

2014 est l’année des come-backs littéraires : Armistead Maupin vient de publier un nouveau tome des Chroniques de San Francisco, alors qu’on aurait juré que Mary Ann in Autumn était le dernier. Robin Hobb a également annoncé avoir entamé une nouvelle trilogie, faisant suite à la série de L’Assassin royal. Et voilà maintenant qu’Anne Rice annonce la publication d’un nouveau roman consacré à ses vampires.

Les fans avaient fait leur deuil de Lestat et de ses amis. Mais voilà que quarante ans après la parution du désormais classique Entretien avec un vampire, Anne Rice décide de renouer avec les aventures de ses héros à dents longues. Après s’être essayé aux sorcières avec la trilogie des sorcières Mayfair, aux anges et plus récemment aux loup-garous, Anne Rice a annoncé en mars dernier le grand retour des vampires avec Prince Lestat.

Lestat, vous l’aurez connu sous les traits de Tom Cruise en 1994 puis, quelques années plus tard, sous ceux de Stuart Townsend : vous l’aurez découvert cruel et inhumain dans les confessions de Louis, terriblement vivant et sensible dans Le Vampire Lestat et dans La Reine des damnés. Peut-être l’avez-vous suivi dans toutes ses aventures, de sa rencontre avec le diable à son expérience d’échange de corps. Mais Lestat, au fil des tomes, avait perdu de sa superbe aux yeux de beaucoup de fans.

Pas moins de onze ans ont passé entre la publication VO du dernier volume des chroniques des vampires et cette annonce surprenante. Pourtant, si l’intérêt des fans semblait s’être émoussé, de nombreuses manifestations d’enthousiasmes ont fleuri sur la toile, et particulièrement sur la page Facebook d’Anne Rice, que celle-ci anime quotidiennement avec l’aide de son disciple et assistant Becket. Il faut dire que ce nouveau roman est pour le moins enthousiasmant si l’on en croit les premiers résumés.

Dans Prince Lestat, le monde des vampires est en crise et souffre de sa surpopulation. Des lynchages ont commencé partout dans le monde, ce qui n’est pas sans rappeler les exactions commises par Akasha, la reine des damnés. Les vampires les plus anciens s’éveillent de leur sommeil parfois millénaire pour mettre à mort les vampires les plus jeunes. Une étrange voix semble les pousser au meurtre de leurs condisciples.

Prince-Lestat

Ce nouveau roman nous entraînera du New York et de la côte ouest d’aujourd’hui à l’Egypte Ancienne, en passant par Carthage au IVe siècle, la Rome du XIVe siècle ou la Venise de la Renaissance. Nous retrouverons le touchant Louis de Pointe du Lac, Armand au visage d’enfant, les jumelles Mekare et Maharet, Pandora, Flavius, David Talmot, Marius. Et bien sûr, au centre de tous ces événements, se trouvera le flamboyant Lestat.

Ce nouveau roman semble être le point d’orgue de la série, une véritable fin en apothéose : à lire le peu dont l’on dispose sur ce livre, on dirait que Prince Lestat est dans la continuité directe de La Reine des damnés, un des meilleurs romans de la série. Il est certain cependant que les nombreux lecteurs attendent Anne Rice au tournant : celle-ci s’étant lancée dans une nouvelle série prometteuse, ne commet-elle pas une erreur en remuant les vieux fantômes ? Et pourtant, malgré nos doutes, on ne peut qu’attendre avec impatience la publication de ce nouvel opus, prévu pour fin octobre aux Etats-Unis.

Par Emily Vaquié

A propos Emily Costecalde 667 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

4 Commentaires

  1. Le problème c’est que j’ai lu la série il y a trop longtemps, je risquerais de ne rien comprendre… Mais sur le principe, pourquoi pas, j’ai adoré ces vampires tellement plus intéressants que ceux de Twillight !

  2. Lestat n’est jamais vraiment mort. Il a encore de nombreux fans qui l’aiment et c’est avec beaucoup d’impatience que j’attends la sortie de « Prince Lestat » en français. Ayant lu toute la bibliographie d’Anne Rice, je suis vraiment très heureuse de le voir revenir sur le devant de la scène.

Répondre à L'équipe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.