Espionne et lycéenne : second round !

Dans le premier volume, Maggie était chargée par ses espions de parents de se lier d’amitié avec Jesse, le fils d’un patron de presse local, afin d’empêcher ce dernier de publier des information compromettantes sur leur coterie d’espions. Après avoir mené sa première mission avec succès, la lycéenne n’espère qu’une chose : terminer son année de lycée tranquillement, entourée de Roux, sa meilleure amie, et de Jesse, qui n’est plus seulement un objectif de mission.
L’ennui… c’est que ses parents sont devenus la cible d’espions malveillants issus du Collectif, leur propre organisation, et qu’ils ont désormais un contrat sur leur tête. Foi de Maggie, on ne menacera pas impunément sa famille ! La voilà lancée sur les traces des traîtres, flanquée de Roux et de Jesse, qu’elle essaie de protéger comme elle le peut.

Si le premier tome était léger et divertissant, celui-ci est nettement plus sombre, principalement en raison des menaces qui pèsent sur Maggie, ses amis, sa famille. Voilà notre jeune espionne forcée de quitter New York qu’elle adule – notamment son parc qu’elle crochète pour s’y promener tranquillement avec Jesse après la fermeture – pour gagner Paris. Malgré la résolution du premier tome, Robin Benway sait se renouveler et propose une intrigue loin d’être lassante. D’une part en changeant de décor et en faisant passer Maggie du côté des méchants, d’autre part en introduisant de nouveaux personnages. Car, à Paris, Maggie va faire une incroyable découverte : des espions comme elle, il y en a d’autres !

la-pire-mission-de-ma-vie-n-est-pas-finie-robin-benway

Comme dans le premier tome, l’aventure est dynamique, bien menée, tout en restant drôle et divertissante, avec juste ce qu’il faut de suspens et de rebondissements en tous genres pour nous tenir en haleine. Maggie, si elle devenue plus encline déclarations mièvres adressées à Jesse, n’a heureusement rien perdu de son humour qui parsème dialogues et monologues intérieurs.

Robin Benway propose donc une aventure d’espionnage bien tournée en deux tomes : l’aventure est légère, divertissante, pleine d’humour et de suspens. En somme, voilà un diptyque qui plaira aux jeunes lecteurs et lectrices amateurs d’aventure et d’humour !

La Pire mission de ma vie n’est pas finie, Robin Benway. Nathan, 10 juillet 2014. Traduction d’Anne Delcourt. 

Par Oihana

A propos Oihana 550 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.