Drink a LOL, des instants de vies en quelques bulles

Du blog à la publication papier, il n’y a parfois qu’un pas, aisément franchi quand on a du talent et la chance d’être remarqué. C’est particulièrement vrai en BD (difficile de ne pas songer à Pénélope Bagieu, une des pionnières du genre), et voilà un nouvel exemple en librairie, avec la couverture bleue flashy de Drink a LOL, de Thom J. Tailor et Ookah. D’un blog crée en 2011, Marabout tire un recueil constitué d’une douzaines de chapitres, eux-mêmes divisés en tranches de vies de trois cases environ. Les situations sont saisies sur le vif, le décor est mis en place avec presque rien, un vague fond, quelques mots et pourtant, tout est limpide pour le lecteur. C’est court, le dessin est simple et sans fioritures, ça va droit au but. L’efficacité est au rendez-vous.

Modif INTER_IMBUVABLE 180X242.indd

Le héros de ce recueil, face lunaire, petite moustache, air emprunté et Martini en main, est psychologue mais n’attendez pas de lui le moindre réconfort, le moindre mot gentil. Il est désagréable au possible, a toujours le mot qui casse à la bouche : il est littéralement imbuvable, comme le claironne le sous-titre du recueil. Dès lors, soyez prévenu : dès que notre héros est face à un autre représentant de l’espèce humaine, c’est pour lui rabâcher son inutilité ou sa bêtise. C’est un misanthrope égaré dans des situations sociales de tous les jours, alors qu’il ne rêve que de solitude : en soirée, en vacances, dans un bar… Rien ne l’intéresse et tout l’ennuie. Des cas d’école, presque, de la vie sociale au XXIe siècle. Notre héros ne respecte jamais les règles de ce jeu social, il le détourne, il le pervertit. C’est ce qui fait le sel de Drink a LOL.

9782501099585.indd

Amateur de second degré et de traits d’esprit bien ficelés, vous trouverez votre bonheur avec Drink a LOL. Si on ne meurt pas de rire à chaque page, certaines vacheries du protagoniste prêtent à sourire. Les situations sonnent juste : on se croirait bien souvent en plein milieu d’une soirée germanopratine un peu vaine dont on aimerait bien pouvoir s’enfuir. C’est délicieusement grinçant.

Par Emily

A propos Emily Costecalde 702 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.