Escale romantique à Fairfield, Ohio

Les éditions Delpierre viennent de fêter leur premier anniversaire : c’est donc l’occasion rêvée de se pencher sur une de leurs publications-phares, Fairfield, Ohio, une comédie romantique toute en douceur, signée par la Croate Mia Topić.

A Fairfield, Ohio, vivent Jamie et Damian. Le jour où leurs parents sont morts, les deux frères se sont retrouvés seuls au monde. Jamie, l’aîné, a mis de côté son rêve de quitter l’Ohio pour New York où il rêvait de percer dans la mode, a retroussé ses manches et a décidé qu’il ferait tout pour élever son cadet au mieux. Désormais âgé de vingt et un ans, Jamie travaille chez un couturier et joue le triple rôle de père, mère et frère pour Damian, cinq ans, le centre de sa vie.

Jamie n’est qu’abnégation : il a su tisser autour de son petit frère un véritable cocon, il est prêt à tout pour le protéger du monde. Y compris à mettre de côté sa vie sentimentale, totalement inexistante au début du livre. Jusqu’à ce qu’il rencontre par hasard le beau Logan. Jamie n’est que timidité et innocence tandis que Logan est un séducteur expérimenté. Entre les deux jeunes hommes, une belle histoire d’amour va pourtant naître.

Car c’est indéniablement un roman feel-good que nous livre Mia Topić : on a rarement lu d’histoire d’amour plus évidente, plus douce. On attend avec inquiétude des écueils, qui ne viennent pas. Cela pourrait paraître trop simple, trop facile, et pourtant, le lecteur est ému et oublie vite cette absence de péripéties, car là n’est le propos. Ce que veut nous monter Mia Topić avec Fairfield, Ohio, c’est la manière dont un jeune homme complexé, timide et sérieusement amoché par la vie finit par s’ouvrir au bonheur, et retrouver confiance en lui. Certes, on pourrait arguer que les sentiments arrivent trop vite dans le récit, mais on est bien trop attendri pour le faire. Avec Fairfield, Ohio, il suffit au fond de se laisser porter par le récit.

Fairfield, Ohio

Outre l’histoire d’amour, d’autres thèmes occupent le devant de la scène, comme la difficulté de faire le deuil de ses parents ou d’être un parent isolé, la différence ou encore l’homophobie. Jamie doit élever son frère seul, avec toutes les difficultés que cela entraîne : problème de garde, soucis financiers, etc… Il a souffert du regard des autres au lycée, et a même été victime d’une agression homophobe. Logan, de son côté, entretient une relation très conflictuelle avec son père, avec qui il travaille. Celui-ci n’a jamais accepté l’homosexualité de son fils.

Heureusement, Logan et Jamie se trouvent… pour le plus grand plaisir du lecteur ! Mia Topić nous offre ainsi une belle histoire d’amour, qui séduit par son évidence et sa simplicité. Nous aimons voir Logan triompher des défenses de Jamie. Une jolie parenthèse.

Fairfield, Ohio, Mia Topić. Delpierre, janvier 2015.

Par Emily Vaquié

A propos Emily Costecalde 646 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.