Forger le lien, mystère et quête artistique envoûtante

Il y a quelques mois, nous vous présentions Fuir Malco, le premier volet de la trilogie Lune et l’Ombre, de Charlotte Bousquet. Le second volume, Forger le lien, vient de paraître chez Gulf Stream, et poursuit l’aventure envoûtante de Lune.

On retrouve Lune et Léo quelques instants après la fin du premier volume : Malco est toujours à leurs trousses, et Lune doit trouver un moyen de s’en débarrasser… Plus facile à dire qu’à faire, d’autant qu’il est aux aguets.
Lune a le pouvoir d’entrer dans les tableaux, et d’y déambuler comme dans des décors réels. Le premier volume la voit faire une excursion dans les toiles de femmes peintres et, ici, la jeune fille continue.

On retrouve donc le même schéma que dans le premier volume, ce qui fait que, dans un premier temps, l’intrigue semble un peu répétitive. Ce qui change, cette fois, c’est que Lune peut interagir avec ce qu’il y a dans les tableaux… et en modifier complètement le contenu. Une particularité qui va rendre l’intrigue nettement plus sombre que précédemment. L’ambiance est plus lourde, et un sentiment d’urgence plane sur l’ensemble.

lune-et-l-ombre-2-forger-le-lien-charlotte-bousquet

Rapidement, dès qu’elle cesse de fuir pour lutter, Lune se retrouve confrontée à une série d’épreuves, seul moyen pour elle de se débarrasser de Malco et de retrouver ses couleurs et sa vie. Les étapes sont truffées d’énigmes et d’épreuves hautement symboliques et aux images extrêmement frappantes. On saute de tableau en tableau à toute vitesse, mais la fin du volume intervient alors que les épreuves ne sont pas terminées, et c’est un peu frustrant.
Ce qui marque, dans Forger le lien, c’est l’ambiance extrêmement travaillée : primesautière, lorsque Léo et Lune débarquent chez Rosalie, ou carrément oppressante, dans les épreuves, cette ambiance marque le lecteur. Comme Lune, on s’immerge dans les différents univers traversés. D’ailleurs, si les tableaux sont listés en fin d’ouvrage, on regrette presque qu’il n’y ait pas des illustrations (en couleur!) dans le roman pour profiter des œuvres citées.

Forger le lien s’inscrit comme un véritable tome de transition : la structure reprend partiellement celle du premier volume, mais la quête change légèrement d’orientation. De plus, les épreuves renforcent l’aspect initiatique de l’aventure. Comme dans le premier volume, on est marqué par l’ambiance extrêmement travaillée et puissante qui se dégage des tableaux visités par Lune. On attend désormais le tome 3 pour savoir comment Charlotte Bousquet va conclure sa trilogie envoûtante.

Forger le lien, Charlotte Bousquet. Gulf Stream, 8 janvier 2015.

Par Oihana

A propos Oihana 540 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.