Briser le sort : dernière aventure artistique de Lune !

TRILOGIE JEUNESSE — Après deux premiers opus enchanteurs (Fuir Malco l’été dernier et Forger le lien en début d’année), Charlotte Bousquet clôt sa dernière trilogie jeunesse avec Briser le sort, les dernières aventures artistiques et fantastiques de la jeune Lune.

Les volumes précédents avaient été riches en épreuves initiatiques et symboliques pour Lune et celle-ci n’avait pas tout à fait terminé ce dont on l’avait chargé. Une partie de la malédiction de la Reine de la nuit a été levée mais il reste encore deux épreuves à Lune pour recouvrer son âme et ses pouvoirs. Or, elle manque de temps. Malco a pénétré la ville-labyrinthe, annoncé par des nuées sombres qui voilent le ciel, des ombres qui se glissent le long des rues étroites et des canaux, des créatures de cauchemar sur la route de Lune … On l’a vu, pour la retrouver, Malco est prêt à toutes les extrémités.

Dans le tome précédent, l’ambiance s’était légèrement obscurcie… et elle gagne encore en noirceur. Finies les toiles ensoleillées, où les décors verdoyants cachaient le danger. On erre dans des paysages au diapason de l’histoire : gris, sombre, froids, poisseux, dangereusement anxiogènes. La quête de Lune est rythmée par la présence, toujours plus proche, de Malco et le pressentiment que le temps lui est compté. D’un bout à l’autre, le récit est sous tension et il est difficile de décrocher, d’autant que les épreuves et embûches s’enchaînent.
Celles-ci dessinent une intrigue assez linéaire qui offre le double confort d’emmener le lecteur en ligne droite ou presque, sans trop le surprendre, tout en lui réservant quelques surprises inopinées. Comme quoi, même avec une intrigue qui semble balisée, on peut avoir des péripéties tout à fait inattendues.
L’aspect assez sombre de l’histoire peut, lui aussi, surprendre : c’est un roman jeunesse, certes, mais l’auteur ne ménage pas ses jeunes lecteurs. Mais si l’histoire peut s’avérer, par moments, un peu effrayante, la conclusion, elle, nous ramène dans la lumière.

Charlotte Bousquet, Lune et l'Ombre, Briser le sort, Gulf Stream

Ce dernier tome est aussi celui des révélations : le talent de Lune grandit et on en apprend un peu plus sur la magie si particulière qu’elle possède. Et, au passage, on s’offre à nouveau un tour pictural dans les toiles des femmes peintes du XIXe siècle – tour complété par un très utile petit dossier en fin d’ouvrage.

Briser le sort vient donc conclure une trilogie haute en couleurs et en émotions. Au travers des épreuves, Lune grandit, apprend à évoluer dans le monde et se découvre elle-même. Elle gagne en maturité au fil des volumes et entraîne le lecteur dans une aventure toujours plus fantastique, entraînante et humaine. Une superbe découverte !

Briser le sort, Lune et l’Ombre, tome 3, Charlotte Bousquet. Gulf Stream, août 2015.

A propos Oihana 472 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.