La Véritable Histoire de Noël, un conte intemporel

Pas besoin d’attendre Noël pour rêver et ressentir le fameux esprit de Noël ! C’est ce que pense Marko Leino, qui écrit en guise de dédicace à son livre, La Véritable Histoire de Noël : « Ce livre est dédié à tous ceux qui croient à l’amour du prochain et au désintéressement 365 jours par an.» 

Et on apprécie !

La Véritable Histoire de Noël commence avec un naufrage, celui des parents de Nicolas, partis chercher un médecin sur le continent pour leur petite Aada prise de fièvre. Nicolas a 5 ans, il ne le sait pas encore, mais il est orphelin. Recueilli par les villageois de Korvajoki, Nicolas se rend bien vite à l’évidence : personne n’a les moyens de l’adopter, il n’est qu’une bouche supplémentaire. Les villageois mettent alors au point une méthode infaillible : afin de répartir la charge, Nicolas changera de famille tous les ans, le jour de Noël. Ce qui n’est pas encore devenu une fête commerciale devient pour le jeune garçon une source de changement et de légère anxiété. Légère, car le village de Korvajoki est uni, et Nicolas sait qu’il sera chez lui partout où il ira. Ayant conscience d’être, finalement, un enfant privilégié, Nicolas cherche comment rendre au village ce qu’il lui apporte. Et il lui vient une drôle d’idée…

La première chose qui frappe en entamant La Véritable Histoire de Noël, c’est qu’on a l’impression de lire un conte d’autrefois : il n’y a pas la mention « Il était une fois » mais, hormis cela, on en retrouve à la fois le schéma et l’ambiance. Comme dans les contes, on va par exemple trouver un personnage très mature, auquel il arrive tout un tas d’épreuves (plus ou moins initiatiques) qui vont le faire progresser, et lui faire découvrir des choses sur les autres et lui-même. Et ce qu’il y a de bien, c’est que l’histoire n’est ni moralisatrice, ni vieillotte. C’est même plutôt sombre : le village est extrêmement pauvre, et Nicolas vit avec un profond manque d’affection (car il n’ose s’attacher à personne). La misère du village n’est ni cachée ni diminuée, et fait partie des préoccupations quotidiennes.

La Véritable histoire de Noël

L’histoire de Nicolas est très émouvante. Évidemment, on fond pour le petit orphelin, et on se passionne immédiatement pour la très belle idée qu’il a pour remercier le village. L’histoire pourrait sembler vraiment très basique et linéaire, mais Marko Leino parvient à intégrer des péripéties judicieusement choisies, qui permettent de relancer le suspens ; on ne s’ennuie donc pas ! De plus, il colle à l’imagerie de Noël traditionnelle, en empruntant des chemins détournés : c’est drôle, et cela ne manquera pas de faire sourire parents et enfants. On déplore, en revanche, que certains développements soient un peu rapides, on aurait aimé plus d’explications sur certains points.

Finalement, La Véritable histoire de Noël atteint son but avoué : l’auteur ressuscite la légende, et fait passer le fameux esprit de Noël dans son texte, sans en faire une histoire moralisatrice ou faussement débonnaire. C’est l’ambiance qui prime ! Petit fait non négligeable : l’histoire comporte 24 chapitres… de quoi faire un excellent calendrier de l’Avent.

Marko Leino a trouvé la formule idéale pour donner à La Véritable Histoire de Noël un aspect de conte intemporel que l’on apprécie de relire et ce à n’importe quel moment de l’année !

La Véritable histoire de Noël, Marko Leino. Traduit du finnois par Alexandre André. Michel Lafon, 2014.

Par Oihana

A propos Oihana 523 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.