Premier édito de 2016 : Ces livres lus et aimés en 2015

Café Powell - Martin le chat

Quand on lit beaucoup, il est difficile de conserver un souvenir précis de toutes ses lectures, et je serais bien en peine de vous en dresser la liste, si je n’avais pas mon fidèle petit carnet, qui me suit depuis maintenant douze ans et demi. D’aspect, il n’a rien de remarquable, ou même de joli. C’est un banal cahier d’écolière, dont j’avais autrefois décoré la couverture avec des tickets de caisse de la FNAC junior, ce qui en dit long sur son âge : d’une part, les FNAC Junior sont devenues des magasins Oxybul depuis déjà plusieurs années, d’autre part, lesdits tickets de caisse sont devenus illisibles avec le temps, leur encre s’étant peu à peu estompé. Ecrit au stabilo orange, son titre : “registre des livres lus”, d’une écriture qui n’est plus la mienne depuis plusieurs années. A l’intérieur, agrafée à la couverture, une feuille “Diddl”, cette souris qui faisait des ravages en cours de récréation à mon époque, indique la notation des livres. En dessous, on peut encore lire la liste des livres achetés l’été 2003, ou même un nota bene “acheter Mélanie fait des vagues“. Ce carnet de lecture m’est très cher, car j’ai commencé à le tenir en 2003, sur une boutade de ma grand-mère maternelle qui, s’étonnant de me voir toujours un livre à la main, m’avait demandé si j’essayais de battre le record du monde de boulimie de lecture. Qu’à cela ne tienne ! J’ai ainsi commencé, année après année, à comptabiliser mes lectures en ajoutant un mot, un seul, dans la marge pour qualifier ma lecture. Les pages se sont remplies, et au fil du temps, mes goûts et mon écriture ont évolué… C’est une sorte de journal intime un peu particulier : à la lecture des titres, je me souviens parfois des événements que je vivais en parallèle. Ainsi, je peux dire que je lisais Une pièce montée de Blandine Le Callet quand j’ai commencé à fréquenter Kévin (un titre prémonitoire puisque, sept ans après, je l’ai épousé. Je lisais alors Un ciel rouge, le matin de Paul Lynch) ou encore Mordoc de Patricia Cornwell juste avant de rentrer en classe de quatrième. Et ainsi de suite !

Si je vous parle de ce cahier, c’est pour vous expliquer à quel point il m’a été utile pour vous dresser la liste qui suit, soit celle des livres que j’ai préféré en 2015. Ils sont classés par ordre chronologique de lecture au fil de l’année.

Le Voyage de Ruth, Donald Mc Caig. Michel Lafon

Une vie après l’autre, Kate Atkinson. Grasset

L’Ombre, Stephen Lloyd Jones. Super 8

Inhuman, Kat Falls. Milan

Noël en février, Sylvia Hensel. Rue Fromentin

Frog Music, Emma Donoghue. Stock

Longues distances, Jhumpa Lahiri. Robert Laffont

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, Benjamin Alire Saenz. PKJ

Sacré bleu, Christophe Moore. éditions des équateurs.

Neverhome, Laird Hunt. Actes Sud

Les Enfants de l’eau noire, Joe Lansdale. Denoël

Blacklistée, Cole Gibsen. Hugo

Red Rising, Pierce Brown. Hachette jeunesse

Bien comme il faut, Sandip Roy. Les escales

Les Cartographes, S. E. Grove. Nathan

Mille pièces d’or, Ruthanne Mc Cunn. Ecole des loisirs.

Sang pour Sang, Barry Lyga. MsK.

Je trouve l’exercice particulièrement intéressant : ces livres ont tous obtenu la note de 10 sur 12 selon le classement que j’ai établi en 2003 (ne vous moquez pas, j’avais douze ans !), sachant qu’aucun livre n’a obtenu davantage car je n’accorde pas un 11 ou un 12 à la légère. Cela montre, je pense, toute la diversité de mes lectures : il n’y a d’ailleurs pas un éditeur qui se répète dans la liste et on y trouve aussi bien de la jeunesse que de la littérature plus adulte.

Cette année de lecture a été intéressante : j’y ai fait de jolies découvertes. J’ai lu moins de livres que l’année passée (136 contre 150) mais je ressors tout de même satisfaite de mon année littéraire 2015. J’ouvre donc une nouvelle année sur mon carnet. Les pages restantes s’amenuisent. Je peux peut-être encore y consigner huit ans de lectures. J’aurais alors tenu ce carnet pendant vingt ans. Que faire après ? En ouvrir un deuxième ? Ça serait dommage de ne pas continuer… non ?

A propos Emily Costecalde 649 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

8 Commentaires

  1. Quelle belle histoire que ce carnet de lecture qui t’accompagne de puis très longtemps (et oui il faudra en commencer un deuxième après, évidemment) (imagine la joie de tes enfants ou petits-enfants) à découvrir ce carnet!)… et c’est très émouvant de te lire en train de te rappeler le titre du roman que tu lisais à l’époque de ta rencontre avec ton futur mari <3

    Quant à ton top, je le note précieusement, mais si tu devais m'en conseiller 3 ou 4, lesquels serait-ce ?

    Je remarque enfin aussi que comme toi, je n'attribue mes "hautes" notes qu'aux forceps :p Cette année, aucun roman n'a eu de 20/20 et seulement 2 ont reçu un 19 (Wild + Je vous écris dans le noir)

    Des bisous,
    Cajou

    • Merci Cajou ! 🙂
      Noël en février m’a fait vraiment beaucoup d’effet, du genre qui te serre le coeur ! Et je citerais également Frog Music et probablement Sacré bleu, deux romans historiques vraiment fascinants (le premier transporte le lecteur dans le San Francisco de la fin du XIXe, et le deuxième dans le Montmartre de la même période, mais a en plus un aspect fantastique vraiment charmant).

      Des bises 🙂

    • En fait, quand j’ai commencé ce carnet à 12 ans, j’avais une notation non pas chiffrée, mais en mot : bien, très bien, etc… 12 qualificatifs au final. Mais quelques années plus tard, j’ai jugé que ce n’était pas très sérieux et voulu convertir ça en chiffres, songeant que c’était sans doute plus parlant… Le résultat ? Une sacrée pagaille !

  2. Sympa l’histoire de ton carnet. Pour ma part, j’ai un fichier google dans lequel je note mes lectures de l’année étoiles par étoiles. Pour ce qui est des notes (quand je note sur Livraddict), je mets très rarement la note maximale, j’ai même du mal à mettre un 19 même si le livre a été un coup de coeur. Bref, je te souhaite une très bonne année 2016 et de belles lectures à inscrire dans ton carnet 🙂

  3. Je trouve l’histoire de ton carnet très touchante. Que c’est chouette de l’avoir continué sur tant d’années sans jamais te dire “Oh, je vais m’en acheter un nouveau ou un plus beau”. J’adore aussi avoir ce genre de carnets et je me rappelle aussi précisément des livres que je lisais pendant les moments les plus importants de ma vie. Je vais noter quelques uns de tes coups de coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.