Silver : amours et démons !

Silver, Kerstin Gier, Macadam

ROMAN ADO — Kerstin Gier a conquis les jeunes lecteurs avec sa trilogie Rouge rubis dans laquelle la jeune Gwendolyn voyage dans le temps – il y a même eu une adaptation cinématographique. Sa nouvelle série, Silver, toujours aussi fantastique et young-adult, débute encore mieux que la précédente !

Liv, 16 ans, et sa petite sœur Mia sont des habituées des déménagements. Leurs parents sont souvent mutés aux quatre coins du globe et les deux jeunes filles sont des pros des cartons et des acclimatations. Débarquer à Londres, en ce début d’année scolaire, n’a donc rien de particulier. Mais cette fois, il semblerait que tout change. D’une part, Ann, leur mère, a rencontré le charmant – et très chauve – Ernest Spencer, un veuf père de deux jumeaux de 17 ans, Grayson et Florence. Jusque-là, tout va bien. Sauf qu’Ann et Spencer ont décidé… d’emménager ensemble. L’horreur ! Mais il y a plus grave… Liv, dont les rêves ont toujours été très vivants, commence à faire des songes de plus en plus bizarres, dans lesquels elle voit Grayson et ses amis procéder à des rituels démoniaques dans un cimetière. Et il ne lui faut pas longtemps pour s’apercevoir que ce ne sont pas, comme elle le croit, de vulgaires rêves. Invoquer un démon, si tant est que les démons existent, est-ce vraiment une bonne idée ?

Premier point à créditer à Liv : elle est maligne ! Et sceptique. Contrairement aux autres héroïnes de son créneau éditorial, elle ne se jette pas à corps perdu dans l’aventure fantastique mais tente, au contraire, de l’aborder de façon rationnelle. Il n’est donc pas question, pour elle, de s’enferrer dans une sombre histoire romantique peuplée de cimetières, d’ombres et de malédiction. Au contraire ! Rationnelle comme elle est, elle va plutôt tenter de démontrer par A + B que Grayson et ses amis commettent une erreur.

Silver, Kerstin Gier, Macadam

Ceux-ci font vraiment figure de lycéens riches et désœuvrés tel que les imagine le cliché. Hormis Grayson et son meilleur ami Henry, aucun n’a vraiment la tête sur les épaules et cela contribue à renforcer l’atmosphère du roman, qui jongle entre vie lycéenne plutôt insouciante, petits soucis domestiques et angoisse liée à la potentielle présence d’un démon farouchement démoniaque. L’histoire est donc assez riche : les scènes au lycée sont, de plus, entrecoupées d’extraits du blog à potins du lycée. Entre deux conjurations, Liv essaie aussi de trouver qui se cache derrière l’identité numérique de Secrecy pour étaler au grand jour le linge sale de ses petits camarades.

La partie fantastique du roman joue sur plusieurs tableaux. Il y a le démon et tout ce qui tourne autour, avec moult scènes rappelant l’esthétique romantique des textes fantastiques du XIXe. L’histoire d’invocation est liée au domaine du rêve : durant son sommeil, Liv peut passer sa porte des rêves et, pourquoi pas, s’inviter dans ceux des autres. Les scènes oniriques, en plus proposer une petite pause fort originale, permettent de faire avancer l’intrigue autour de la conjuration. On regrettera toutefois que les explications sur la façon dont Liv possède subitement cette faculté soient aussi légères… Mais une fois outrepassé ce bémol, on se régale du reste de l’aventure.

Car en plus d’être à la fois originale et intéressante, celle-ci s’avère très prenante, malgré quelques clichés du genre. Ainsi, on n’échappe pas à la traditionnelle romance adolescente. Mais il faut reconnaître qu’elle est intelligemment amenée dans l’histoire et qu’elle n’y dépare pas !

En somme, si Gwendolyn vous avait semblé niaise, testez donc les aventures de Liv Silver : originales, rythmées, drôles à leur tour elles devraient vous plaire. Et si la trilogie Rouge rubis vous a plu, celle-ci devrait également emporter votre adhésion !

Silver, livre premier, Kerstin Gier. Traduit de l’allemand par Nelly Lemaire. Macadam, juin 2015.

A propos Oihana 484 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.