Dictionnaire des sorcières, un abécédaire à la Solotareff !

Dictionnaire des sorcières, Grégoire Solotareff, école des loisirs

ALBUM JEUNESSE Les Trois sorcières de Solotareff, avec leurs sombres silhouettes triangulaires tout en angles sur fond jaune, ont marqué la littérature jeunesse et les jeunes lecteurs. En cette rentrée 2016, l’auteur et illustrateur leur consacre tout un dictionnaire irrévérencieux et plein de malice !

Ce dictionnaire des sorcières est en fait un abécédaire, quoique pas tout à fait. Certes, l’on va de A (pour Abracadabra) à Z (pour Zut) mais, au milieu, on peut dire que tout est à peu près dans le désordre, ce qui ajoute sans aucun doute un certain cachet à ce dictionnaire un peu particulier et rend hommage au côté quelque peu désordonné de la sorcière de base.

Chaque double-page est consacrée à un mot en rapport avec l’univers des sorcières, abondamment illustré sur la page de droite : les caboches pointues et sombres des sorcières, leurs tignasses crépues, leurs chats faussement malheureux hantent les pages.
Les images sont très colorées, dans les teintes chères à l’auteur, vives et saturées, qui apportent un beau contraste aux figures des sorcières susmentionnées.

 « Couleur.
Pour les sorcières, le noir n’est pas une couleur, ce qui est faux, mais les sorcières ne sont pas des artistes, alors elles feraient mieux de se taire sur le sujet. »

En effet, comment faire confiance à des êtres appréciant des couleurs comme : caca d’oie, fuligineux, bois, ardoisé, cuivre, gorge-de-pigeon on encore feuille-morte (à l’entrée « Caca d’oie ») ?

Dictionnaire des sorcières, Grégoire Solotareff, école des loisirs

Les entrées du dictionnaire ne correspondent pas toujours à ce à quoi on pourrait s’attendre. Ainsi, on trouve des mots devinettes, des mots inattendus (« Comprendre, quelques, idée intéressante ») et des  définitions tout aussi inattendues et pleines de malice. Ainsi :

«  Pratiquement.
Quand on croise une sorcière dans le noir, on ne voit pratiquement rien. »

Nourri aux contes russes, peuplés de Babayaga et autres coreligionnaires aux nez crochus, Grégoire Solotareff nous réjouit avec un Dictionnaire des sorcières loufoque à souhait, drôle, plein de couleurs et peuplé des sorcières aussi attachantes qu’amusantes. Un bel album original, pour petits et grands !

Dictionnaire des sorcières, Grégoire Solotareff. Ecole des Loisirs, 5 octobre 2016.

A propos Oihana 512 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.