La Fille du train : un thriller efficace !

CINÉMA — La Fille du train nous raconte l’histoire de Rachel Watson (Emily Blunt), jeune femme qui a beaucoup de mal à se remettre de son récent divorce et sombre peu à peu dans l’alcoolisme. Chaque jour, elle prend le train pour se rendre à son travail à New York, et comme chaque jour, son train passe le long de son ancienne maison, une demeure qu’elle occupait avec son ex-mari (Justin Theroux), qui vit toujours là, avec sa nouvelle épouse, Anna (Rebecca Ferguson) et son leur nouveau-né.

004499-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour ne pas sombrer dans la douleur et la nostalgie, elle commence à regarder un couple qui vit quelques maisons plus bas : Megan (Haley Bennett) et Scott Hipwell (Luke Evans). Elle leur rêve une vie idéale et merveilleuse pour tous les deux, les imaginant être une famille heureuse parfaite. Et puis un jour, alors que le train passe, elle aperçoit quelque chose de choquant, au point de bouleverser sa routine. Le lendemain, elle se réveille avec une gueule de bois horrible, diverses blessures et des contusions, et surtout aucun souvenir de la nuit précédente. Elle a seulement le sentiment que quelque chose de mal s’est produit. D’après les informations, Megan Hipwell est portée disparue. Rachel s’investit alors dans l’enquête et va essayer de trouver ce qui est arrivé à Megan, de savoir où elle est, et qu’est-ce qu’elle-même a pu faire la nuit où Megan a disparu.

Basé sur le roman best-seller de Paula Hawkins, La Fille du train est un thriller très proche du film Gone Girl de David Fincher, ce qui n’est pas une mauvaise chose du tout. C’est une bonne mécanique qui fonctionne. Le récit est raconté du point de vue des trois principaux personnages féminins : Rachel, Anna et Megan. Il aurait pu facilement devenir très compliqué et désordonné mais le scénario de Erin Cressida Wilson nous permet de passer d’un point de vue à l’autre en douceur et sans aucune confusion.

La Fille du train bénéficie de la grande performance d’Emily Blunt et d’un casting de soutien solide, Haley Bennett et Rebecca Ferguson, qui accentue parfaitement la paranoïa de Rachel. Et n’en déplaise aux Britanniques, l’histoire, même transposée à New York, reste tout à fait cohérente. On retrouve par ailleurs dans le film de très belles scènes tournées dans la célèbre gare de Grand Central ou près des fontaines de Central Park, là où Rachel, passe ses journées à boire en attendant de rentrer chez elle.

Le résultat ? C’est un film efficace, devant lequel on passe un bon moment, et qui rend justice au roman, qui, rappelons-le, a rencontré un grand succès dans le monde entier : il faisait même partie des 5 livres conseillés cet été par le président Obama ! Reste à voir si le triomphe du livre se traduira également dans les salles obscures !

A propos Kévin Costecalde 199 Articles
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.