Follow me back : suite et fin !

ROMAN CONNECTÉ — Après Twitter, Snapchat ! Souvenez-vous : dans le premier tome, nous avions fait la connaissance de Tessa Hart, une jeune agoraphobe ultra fan d’Eric Thorn, une pop star adulée dans le monde entier. Elle passait alors ses journées à écumer Twitter. De son côté, Eric Thorn vivait très mal sa célébrité et l’attention soutenue des jeunes filles en particulier. Frisant la paranoïa, le jeune homme se sentait prisonnier, épié dans ses moindres faits et gestes. C’est pour se défouler qu’il a ouvert un compte Twitter anonyme, dans le but de rentrer dans le lard d’une de ses fans : Tessa. Mais malgré lui, il tombe sous son charme. Une histoire d’amour naît au fil des conversations.

Attention : il s’agit d’un deuxième volume. Ne lisez pas la chronique qui suit si vous n’avez pas lu le roman, pour éviter les spoilers ! 

À la fin du premier tome, A. V. Geiger nous avait laissés sur un cliffhanger au suspense insoutenable. Nombreux ont été les lecteurs à affluer sur Twitter, justement, pour y crier leur frustration et leur admiration face à ce final bien mené. Le début du deuxième tome dissipe rapidement les doutes qu’avait le lecteur, qui retrouve pour son plus grand plaisir les deux personnages. Si Tessa et Eric sont tous les deux bien en vie, leur quotidien n’est toujours pas de tout repos. Reprenant le procédé déjà utilisé avec bonheur dans le tome 1, A. V. Geiger intègre à sa narration des compte-rendus d’interrogatoire. On le comprend bien vite : quelqu’un est mort. Mais qui ? Et qui a tué cette personne ?

Dans ce second tome, A. V. Geiger continue son portrait peu reluisant de la célébrité et de l’omniprésence des réseaux sociaux : voilà un roman qui ne donne qu’une envie, se déconnecter ! Si les nouvelles technologies ont permis à Tessa et à Eric de se rencontrer, elles sont dans ce roman l’obstacle numéro 1 à leur bonheur. Si Twitter était au centre du récit dans le premier tome, le récit s’intéresse cette fois à Snapchat, au côté instantané et éphémère de cette application. Si un troisième tome avait été écrit, peut-être qu’Instagram aurait été à l’honneur… Autant d’entraves pour Eric, qui vit toujours aussi mal (si ce n’est plus) d’être ainsi sous les feux de la rampe. Un sentiment que Tessa partage…

Follow me back, A. V. Geiger, Robert Laffont

Autre point commun entre les deux personnages : le stress énorme qui sous-tend le récit, et les troubles psychologiques qui en découlent. Comme dans le premier volume, Tessa sur-analyse tout, et émaille ses conversations avec Eric de termes psychiatriques. Son angoisse prend un tour inédit, qu’on vous laisse découvrir…

Vous serez toujours touché par l’idylle mignonne comme tout qui se noue entre Eric et Tessa. C’est là le fantasme ultime de nombreuses adolescentes : s’imaginer en couple avec leur idole. Combien de jeunes filles se sont rêvées en copine d’Harry Styles ? A. V. Geiger, en décrivant la romance entre une pop star et sa fan numéro 1, s’assure de séduire son lectorat… et même plus âgée, on se laisse volontiers prendre dans ses filets ! Si le premier tome était une réussite, le second ne démérite pas, et se dévore en quelques heures de lecture intense.

Follow me back, livre 2, A. V. Geiger. Robert Laffont, juin 2018. Traduit de l’anglais par Frédérique Le Boucher.

A propos Emily Costecalde 648 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.