Le Jeu : vous avez un nouveau message !

Le Jeu, Fred Cavayé

CINÉMA — Les industries littéraires comme cinématographiques le savent : les adaptations payent ! Mais aujourd’hui, on ne vous parle pas d’un énième roman adapté sur grand écran, non : on parle d’un art un peu plus rare, celui du remake, avec le film Le Jeu, fraîchement sorti en salles, et que Fred Cavayé a adapté du film italien Perfetti sconosciuti, signé Paolo Genovese (et paru il y a seulement deux ans).

Les amis qui perdurent depuis le CE2 sont souvent soudés autour de petits rituels. Et celui de notre petite bande est un dîner, au cours duquel une photo de groupe est prise, comme témoin des années qui passent sans entamer la bonne humeur et les liens du groupe.
Or, cette fois, l’hôtesse propose un jeu : le temps du dîner, chacun des sept convives est invité à déposer son téléphone portable au milieu de la table et chaque SMS, appel téléphonique, courriel, notification issue de réseaux sociaux, etc. devra être partagée immédiatement avec les autres, à haute voix, sans fards ni censure. Or, selon un vieil adage, en amour comme en amitié, il vaut parfois mieux ne pas tout savoir…

Le Jeu, Fred Cavayé

On regrettera que le film originel n’ait pas été distribué en France, ce qui nous aurait permis de voir ce que Fred Cavayé apportait à cette histoire.
Évidemment, la seule lecture du résumé suffit à le deviner : la plupart des convives ont des petites choses à cacher et toutes (ou presque) vont être révélées au grand jour, par smartphones interposés. Reste à voir qui cache quoi et comment tout un chacun va se dépatouiller avec les quiproquos et révélations fracassantes qui se font. Celles-ci, au fil du temps, perdent évidemment en surprises et il faut avouer qu’à la mention de la énième coucherie, on finit par se lasser. Le film aurait mérité d’être amputé de quelques passages au cours desquels on tourne en rond et qui cassent le rythme – au demeurant plutôt entraînant. L’ensemble se veut assez sérieux – et le fond l’est indéniablement – mais le huis-clos est arrangé à la sauce vaudeville, de façon assez convaincante. On peut donc ricaner ouvertement des bévues des convives, ou compatir très sincèrement à la peine que leur fait traverser leur téléphone.

Car oui, si le film se veut marrant, il évoque aussi – et assez justement, dans l’ensemble – quelques sujets un peu plus lourds (mais pas surprenants pour un sou, il faut le reconnaître). Désir d’enfant, difficultés à gérer son adolescente de fille, problèmes de couples, communication rompue, homophobie latente, difficulté (voire impossibilité) à être soi en toute sérénité, discrimination… tout cela vient traverser le dîner. Si l’ensemble est bien traité, on regrettera toutefois une pointe de sexisme totalement assumée dans les premières minutes et certains personnages moins réussis que les autres. Bérénice Béjo, ainsi, n’a pas tiré le gros lot avec son rôle de psychiatre coincée, ayant du mal à assumer ses choix, incapable de communiquer sereinement avec sa fille ou son mari. C’est vraiment dommage. D’autant que globalement, les acteurs sont assez convaincants dans leurs rôles – à ce titre, mention spéciale à Grégory Gadebois, qui campe à merveille son personnage.

Et c’est sur une pirouette scénaristique déconcertante, mais pas inintéressante, que s’achève ce véritable jeu de massacre, mi-dramatique mi-comique. De quoi réfléchir à ce que l’on confie à son téléphone !

Le Jeu, Fred Cavayé. Avec Bérénice Béjo, Suzanne Clément, Stéphane De Groodt, Vincent Elbaz, Grégory Gadebois, Dora Tillier, Roschdy Zem et Fleur Fitoussi. En salles depuis le 18 octobre 2018.

A propos Oihana 512 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.