3 pays où faire de l’humanitaire et du volontariat

Faire de l’humanitaire est maintenant à la portée de tout le monde, facilité par la multiplication des organismes. Différentes missions sont donc proposées, humanitaires et de volontariat, qui sont légèrement différentes. Les missions humanitaires concernent le plus souvent des situations d’urgences (guerre, famine, catastrophe naturelle) fragilisant les populations et vont se concentrer sur l’accès aux besoins vitaux : santé, source d’eau potable et de nourriture, organisation de campements de fortune. Elles s’adressent donc à un personnel qualifié, souvent plus expérimenté, pour répondre à un besoin immédiat. Le volontariat est lui plus large en ce qui concerne les pays concernés et les activités qu’il est possible de développer : éducation, sport, loisir entre autres. Voici trois pays où partir faire une mission pour aider la population, que ce soit en humanitaire ou volontariat.

Yémen, le conflit qui s’éternise
Depuis 4 ans, le Yémen est grevé par un blocus ayant presque totalement détruit l’économie et le système étatique du pays. Plus de 90% des biens de consommation étaient en effet importé, le Yémen étant un pays dépendant de l’importation. En 2019, 24 millions de Yéménites, soit 80% de la population, ont besoin d’une aide d’urgence. L’ONG Oxfam France est présente dans plusieurs zones du pays et a pu porter assistance à 1,6 million de personnes en moins d’un an grâce à l’aide des nombreux volontaires sur place, mais également en France, qui militent pour aider cette crise. Le Yémen malgré le cessez-le-feu reste un pays où l’action humanitaire peut s’avérer dangereuse.

Inde, dépaysement total
L’Inde est un pays plus calme et stable que le Yémen et donc plus à même de permettre des actions de volontariat variées, bien que de nombreux problèmes liés à la pauvretés requierts une aide précieuse. Pays attractif par la différence culturelle majeure avec les autres pays d’Europe, les missions en Inde peuvent tout aussi bien s’inscrire dans un projet de volontariat simple ou bien dans le cadre de formations professionnelles afin d’allier dépaysement, action humanitaire et développement personnel. Il existe de nombreux projets qui permettent de valoriser de nombreux domaines de compétence : développement d’infrastructure, amélioration de l’accès à l’éducation, aider les enfants dans la rue ou en orphelinat

Pérou, perle du sud des Amériques
Pays très prisé des bénévoles pour ce qui concerne l’Amérique du Sud, le Pérou offre, comme l’Inde, un choix large d’activité. Grâce à ses sites mondialement connus comme le Machu Picchu et son climat varié, des côtes de l’Océan Pacifique aux Andes rocheuses, le dépaysement sera au rendez-vous. Avec une des langues les plus parlées au monde, l’espagnol, l’accès s’en trouve simplifié pour les volontaires. Certaines missions pourront amener ceux-ci au cœur de l’Amazonie Péruvienne qui, tout le monde le sait, doit être préservée le plus possible. Le développement des infrastructures est un axe important de croissance du pays et une source d’attraction de volontaires.

Pour finir, renseignez-vous bien avant de vous engager dans des actions humanitaires, en pesant la part de risque et en l’adaptant à vos compétences et votre expérience. Bien adaptées, elles peuvent être des expériences enrichissantes et fortes en émotion.

A propos Kévin Costecalde 199 Articles
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.