Cuits à point : Londres, magie et arnaques au surnaturel !

FANTASY URBAINE — Elodie Serrano est une autrice lyonnaise, habituée du rayon imaginaire. Avec Cuits à point, elle fait une incursion dans la fantasy urbaine !

Anna Cargali et Gauthier Guillet sont deux démystificateurs français, des enquêteurs du surnaturel que l’on appelle lorsque l’on suppose que sa demeure est hantée ou que le mauvais œil a été jeté dessus. Contrairement à un Épouvanteur assermenté, ils ne débarrassent pas la maison dudit problème. En revanche, ils démontent promptement l’arnaque au surnaturel qui est évidemment en place. Car il faut bien se dire une chose : la magie, cela n’existe pas.
Or, voilà que le duo est appelé à Londres, car en plein hiver, la cité souffre d’une épouvantable canicule. Se pourrait-il que, cette fois, des forces surnaturelles soient réellement à l’œuvre ?

Voilà un roman qui sait allier enquête, intrigue de fantasy urbaine et humour !
L’intrigue repose sur quatre personnages principaux : le duo d’enquêteurs français sceptiques, et leur homologue britannique et sa nièce, plus ouverts au merveilleux. S’engage alors une enquête un peu bancale (pour les personnages), puisque si Lloyd cherche la solution du côté des sorcières et du folklore, Anna et Gauthier cherchent de leur côté à démonter la magouille scientifique derrière le phénomène. Bon an mal an, ils finissent par accorder leurs méthodes et à travailler de concert.
Les personnages sont rapidement caractérisés et, il faut le reconnaître, un peu cliché. L’autrice joue notamment sur ceux liés aux nationalités : le français est donc (forcément) acariâtre, l’italienne a le sang chaud et le britannique fait montre d’un flegme à toute épreuve. En fin de compte, ces antagonismes bien ancrés servent parfaitement le récit, d’une part en faisant avancer l’enquête, d’autre part en introduisant un certain nombre d’échanges pleins d’humour.

En effet, bien que la situation des personnages soit catastrophique, aucun n’a sa langue dans sa poche. Les réparties cinglantes fusent et l’intrigue est menée avec beaucoup d’humour, qui apporte une touche de légèreté bienvenue, et qui se marie vraiment bien à l’enquête, comme à l’univers surnaturel.
Le roman est court, aussi l’intrigue ne s’embarrasse-t-elle pas de péripéties superflues ; les rebondissements sont présents à chaque chapitre, si ce n’est à chaque page. Et ce, sans démultiplier les scènes d’actions : celles-ci sont plutôt concentrées sur la toute fin, l’essentiel de l’enquête se déroulant… à la bibliothèque. Malgré cela, le récit est mené à un rythme trépidant, qui incite à avaler les pages.

En somme, voilà un roman de fantasy urbaine promptement mené, qui marie enquête, humour et créatures surnaturelles, le tout dans un univers légèrement steampunk : à mettre entre les mains de ceux qui découvrent le genre, ou à prêter aux plus jeunes !

Cuits à point, Elodie Serrano. Actusf (Bad Wolf), février 2020. 

A propos Oihana 571 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.