Même les araignées ont une maman : dans la tête du tueur !

Même les araignées ont une maman, Alain Gagnol, Syros

THRILLER ADO — Une fille télépathe, un garçon plein de ressources et un tueur d’animaux de compagnie : voici les éléments clés du dernier roman en date d’Alain Gagnol, l’auteur de la trilogie Power Club.

Thomas est un lycéen sans histoire qui vit avec ses parents et son chat. Le jour où celui-ci disparaît, l’adolescent panique : depuis plusieurs semaines, un tueur sans pitié écume sa ville et sème des cadavres d’animaux un peu partout. Et si Kim, son matou, était tombé entre les griffes de ce serial killer ? Thomas en perd le sommeil et passe ses nuits à observer par la fenêtre, en espérant voir son chat rentrer sain et sauf. Mais une nuit, ce n’est pas Kim qu’il voit : c’est Emma, sa voisine solitaire et déscolarisée, qui entame un étrange manège dans son jardin…

Emma vit seule avec son père et ne va pas au lycée : et pour cause, elle est télépathe. Agressée en permanence par des pensées qui ne lui appartiennent pas, elle est contrainte à vivre éloignée le plus possible de l’activité humaine… Elle est de fait en décalage permanent avec les jeunes de son âge. Thomas sera son premier ami. Ensemble, ils vont tâcher de trouver un moyen de bloquer les pensées des autres, puis, dans un second temps, ils vont tenter de traquer le tueur…

Des personnages sympathiques, un méchant véritablement odieux et une pointe de fantastique : tel est le cocktail du dernier roman d’Alain Gagnol, qui verse cette fois-ci, après les super-héros du Power Club, dans le thriller jeunesse. On suit avec plaisir Emma et Thomas dans leur quête de l’homme qui décime les chats du quartier : celui-ci a pile ce qu’il faut de noirceur pour faire un antagoniste véritablement effrayant. Face à cet homme sans pitié, les deux ados ont un atout (qui se révèle aussi un point faible) : la télépathie d’Emma.

Cette télépathie a toujours tenu la jeune fille à l’écart : envahie par les pensées des autres, elle est très malade dès qu’elle fait face à de la haine ou de la violence. Autant dire qu’avec le tueur, elle est servie ! Thomas l’aide à dompter son pouvoir : de ce point de vue là, la résolution est peut-être un chouïa facile. Emma a cherché pendant des années avec son père comment contrer les pensées des autres. Et là, paf, il suffit que Thomas entre en scène pour qu’elle y arrive. Mais outre ces quelques facilités, le roman est divertissant et se laisse lire avec grand plaisir.

Même les araignées ont une maman, Alain Gagnol. Syros, 8 octobre 2020.

A propos Emily Costecalde 781 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.