Les Brumes affamées : une réécriture gothique du pacte faustien !

Les Brumes affamées, Dawn Kurtagich

FANTASTIQUE — Une maison hantée, un pacte avec le diable, trois femmes à trois époques différentes et une ambiance qui doit tout au roman gothique : voilà comment on pourrait résumer Les Brumes affamées, un roman signé Dawn Kurtagich et paru aux éditions du Chat noir.

Mill House est une maison très ancienne perdue au fin fond des montagnes du Pays de Galles : elle a ceci de particulier que son nom la désigne comme un moulin à eau alors qu’il n’y a aucun cours d’eau à proximité ! Son isolement, puis son abandon, en font un endroit tout désigné pour une histoire de fantômes…

Trois femmes sont liées de très près à cette maison : de nos jours, la jeune Zoey, sorcière en herbe, compte bien l’explorer de fond en comble pour trouver la raison de l’amnésie brutale de son père. Au XIXe siècle, Roan y emménage après le décès de son propre père. Enfin, près de trois siècles plus tôt, Hermione, une jeune épouse, accompagne son époux qui a prévu de construire une maison et un moulin à eau en ce lieu reculé…

De ces trois personnages, Hermione est probablement la plus anecdotique, sa voix se limitant à un journal tenu très épisodiquement. À l’inverse, Roan est celle que l’on entend le plus. Son récit n’est pas sans rappeler les grands contes gothiques comme Le Tour d’écrou d’Henry James. Une ambiance inquiétante, beaucoup de questions sans réponse, les agissements étranges des membres de son nouveau foyer… Roan se doute bien vite qu’il se passe des choses bizarres à Mill House. D’autant qu’elle-même est loin d’être une jeune jouvencelle innocente…

Récit un peu effrayant, au rythme inégal, Les Brumes affamées est parfois très entraînant, parfois un brin laborieux : l’histoire prend racine dans le mythe faustien et déroule de nombreuses horreurs sur fond de sorcellerie et de religion, et de la mauvaise alliance qu’elles font lors que les deux se rencontrent. Il sera ainsi ici question d’exorcisme confinant à la torture, d’exécution sur le bûcher : autant de terribles dominations patriarcales d’antan qui sont ici le prétexte pour l’autrice à des portraits de femmes fortes, en quête d’émancipation. Récit féminisme ? Oui, en effet. Roman étonnant et original ? Effectivement. Roman mémorable ? Hum, pas sûr. Saluons toutefois la mise en page soignée du roman !

Les Brumes affamées, Dawn Kurtagich. éditions du Chat noir, 2021. Traduit par Hélène Mathis.

A propos Emily Costecalde 780 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.