Allons z’enfants, tome 1 : François et Josette, de 1870 à 1918.

BANDE-DESSINÉE DOCUMENTAIRE — La bande-dessinée documentaire est de plus en plus à la mode, du moins si l’on en croit les rayons des librairies. Si la série L’Histoire de France en BD fait toujours des émules, d’autres titres consacrés à l’histoire voient le jour, comme Allons z’enfants, une série annoncée en trois tomes et dont le premier vient de paraître.

La guerre franco-allemande de 1870 vient de s’achever alors que naît, dans un petit village de Bretagne, François Quélennec, le fils aîné d’un couple de fermiers.  François grandit et embrasse les idées de la République, tandis que son jeune frère, Yves, choisit les valeurs catholiques. Désireux de voir le monde, François s’engage dans l’armée Coloniale, où il devient photographe… en partance pour la mission Congo-Nil.

Sur les traces de François, on découvre donc l’Afrique où la France “fait la guerre pour apporter la civilisation”, ce qui ne laisse pas de rendre perplexe notre personnage, qui peine à voir la mission civilisatrice vantée par Jules Ferry.
Au fil des ses missions et du temps qui passe, le personnage traverse les grandes crises du jeune XXe siècle : il est à Fachoda, il revient en France en pleine affaire Dreyfus (et apprend que sa famille est divisée depuis l’éclatement de l’affaire). Il part ensuite en Chine en pleine révolte des Boxers et termine sa vie dans les tranchées de la première guerre mondiale.

La BD, ainsi, mêle l’histoire personnelle du personnage (et on s’y attache vite), à un contenu documentaire fouillé amené par l’évolution de l’intrigue, les notes de bas de page, ou les lettres que François écrit à son épouse, Josette. Le point de vue du personnage est vraiment intéressant, car François pointe du doigt les errements des uns et des autres, le racisme ambiant, ou le sort scandaleux réservé aux populations indigènes partout où passe son régiment. C’est rafraîchissant, et cela change des informations apportées en général sur cette période historique.

Côté graphismes, le découpage très régulier, les couleurs plutôt douces, la typographie claire rendent le tout à la fois extrêmement lisible et adapté à des élèves dès la fin de l’école élémentaire.
L’album est complété par un dossier documentaire consacré aux grands épisodes cités dans ce premier tome : la guerre de 1870, la mission Congo-Nil, l’expédition de Chine et la première guerre mondiale. Les deux tomes suivants, consacrés aux deux générations suivantes et couvrant jusqu’aux années 1960, sont prévus courant 2022.

Allons z’enfants, tome 1 : François et Josette, de 1870 à 1918. Yan Le Gat (textes) et Pierre Fouillet (illustrations), Sarbacane, 1er septembre 2021. 

A propos Oihana 653 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.