Timeville : quand rien ne va, direction les 80’s !

Timeville

VOYAGE DANS LE TEMPS — Ah, les années 80, objet de fascination s’il en est ! Dans Retour vers le futur, Marty McFly cherche désespérément à y retourner. Dans Timeville, les Cartier veulent absolument les quitter !

Nous sommes en 2012 et, si David et Anna ont tous les deux réussi leur vie professionnelle (il est restaurateur de renom, elle est neurochirurgienne), leur vie de couple en a sévèrement pâti… Tant et si bien que, ça y est, les voilà qui signent les papiers du divorce. Mais cette ultime nuit que David passe dans la maison familiale, il se passe quelque chose d’étrange. Au réveil, tout a changé. La famille Cartier n’est plus en 2012… mais en 1980.

Le roman repose majoritairement sur le clivage comique entre 2012 et 1980, surtout à travers de l’adolescente de la famille qui découvre, effarée, la mode vestimentaire et capillaire de l’époque avant de parvenir à tirer son épingle du jeu en exploitant sa connaissance du futur. Les adultes, eux, sont agacés : les années 80, ils en ont déjà soupés ! D’autant que cette version de leur vie n’est pas à leur avantage : le père se retrouve patron d’une brasserie minable, lui qui avait des restaurants étoilés aux quatre coins du globe, et la mère, de neurochirurgien, se voit devenue simple infirmière… L’argent n’est pas non plus au rendez-vous, ça coince fort… Seul le petit bout de la famille, en CP, ne semble pas des masses perturbés par le transfert en 1980 !

Du comique, oui, avec beaucoup de références pop culture de la période : on croisera même, justement, Michael J. Fox en un clin d’oeil très apprécié. L’intrigue, quant à elle, est gentillette et cousue de fil blanc : propulsés à l’époque où ils ont commencé à se fréquenter, les parents vont bien sûr peu à peu se retrouver et retomber amoureux. La sous-intrigue que l’on aura préféré, c’est celle d’Agathe, l’ado de la famille, qui décide d’importer Lady Gaga en 1980…

En somme : une bonne lecture sans prétention, qui pare le thème immortel du voyage dans le temps de ses plus beaux atours comiques. Pas immémorable, mais efficace !

Timeville, Tim Sliders. Fleuve éditions, 2012.

A propos Emily Costecalde 1008 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.