C'est tout chaud !

Les Stagiaires, Samantha Bailly.

Samantha Bailly, ou la succes story éditoriale. Imaginez un peu : en 2006, du haut de ses presque 18 ans, Samantha Bailly, encore lycéenne, écrit avec passion. Et ce premier roman, Oraisons, a été édité par Mille Saisons, puis réédité par Bragelonne en intégrale, et salué par le Prix Imaginales des Lycéens 2011, ce qui n’est pas rien.

Depuis Oraisons, Samantha Bailly écrit dans plusieurs genres : fantasy, romans contemporains, contes, ses univers sont variés, et son imaginaire prolixe. 2014 a vu paraître le dernier titre en date de la jeune auteur : Les Stagiaires, un roman contemporain explorant le rude univers de l’entreprise.

Hugues, Ophélie, Arthur, Enissa, Alix et Vincent viennent d’horizons très différents, mais ont un point commun : ce sont des stagiaires. Autre point commun : ils rêvent de travailler, au moins au cours d’un stage, chez Pyxis, leader des secteurs créatifs, éditeur à succès de mangas et de jeux vidéo. Mais ils sont conscients d’une réalité : il y a une infinité de candidats, et une très (trop) petite poignée d’élus. Malgré cela, chacun s’accroche. On suit donc les pérégrinations d’Enissa, stagiaire en marketing si peu sûre d’elle qu’elle se dissimule derrière une fausse façade ; d’Hugues, l’apprenti graphiste qui teste ses limites en soirées électro ; de Vincent, le stagiaire des ressources humaines qui ne sait pas trop où se situer ; d’Alix, une passionnée de mangas, en stage au service éditorial ; d’Arthur, l’étudiant en école de commerce issu des beaux quartiers tiraillé entre ses désirs et ce qu’on envisage pour lui, et celles d’Ophélie, la petite provinciale qui débarque à Paris en laissant derrière elle famille, logement, petit ami, et se retrouve brutalement confrontée aux difficultés de la vie parisienne.

La palette de personnages choisie par Samantha Bailly est large et variée : l’identification est aisée et chacun se reconnaîtra certainement dans l’un ou l’autre trait de caractère des personnages. D’autant que l’auteur s’y entend pour tisser les relations entre ses personnages, détailler leurs traits de caractère, nuancer les portraits, mettre en avant failles, faiblesses, ou enthousiasmes communicatifs. On se fait très rapidement à cette petite bande et, avouons-le, on s’attache aussi vite aux protagonistes tant l’auteur parvient à nous les rendre à la fois proches et sympathiques, malgré certains côtés parfois désagréables, qu’elle met tout aussi bien en valeur. Nuançant les portraits, tissant les relations entre ces jeunes adultes, Samantha Bailly rend avec réalisme et subtilité les pérégrinations des stagiaires.

À travers les petits faits quotidiens, et le fil rouge propre à chaque personnage (la quête amoureuse effrénée d’Arthur, mettons, ou la désespérante recherche de logement pour Ophélie), on a une vue assez privilégiée – quoique pas toujours réjouissante – du monde de l’entreprise, que chacun reconnaîtra sans peine. Du stage usant mais sans perspective aux différents types de managers, tout y est. Mais là où l’auteur fait fort, c’est en plaçant le lecteur au même niveau que les personnages : tout en démontrant les côtés les plus néfastes de Pyxis (et de l’entreprise en général), elle parvient à nous donner l’envie de rester dans cette entreprise. Imaginez un peu : la salle de réunion est aux couleurs de Mario, une salle de sport est ouverte pour les employés, et la pause permet de tester les jeux produits par Pyxis. C’est vrai qu’il y a de quoi rêver. Et Samantha Bailly nous donne réellement envie d’y rester, tout faisant la démonstration des aspects les moins glorieux de la boîte.
Autre point à noter : chaque chapitre s’ouvre sur quelques paroles de chansons, associée au titre correspondant : de quoi faire une lecture musicale, grâce à la mise en ambiance !

Avec Les Stagiaires, Samantha Bailly confirme, si besoin était, son talent d’écrivain : c’est avec plaisir que l’on retrouve son style fluide et recherché, et son don pour croquer des personnages complexes, touchants, éminemment réalistes. Le ton est juste, la peinture du milieu de l’entreprise vive et précise – sans être déprimante – et souvent touchant. Les Stagiaires est un roman extrêmement réussi, très agréable à lire, et dont on garde un très bon souvenir !

Les Stagiaires, Samantha Bailly. Milady, mars 2014.

Par Oihana

A propos Oihana (423 Articles)
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

2 Commentaires le Les Stagiaires, Samantha Bailly.

  1. Un grand merci pour cette très belle chronique, si bien rédigée ! (Google alerte est mon ami 🙂 )
    Je suis très touchée par ces impressions, pour information, il y a une suite prévue, qui reprendra juste après la fin du roman, avec les mêmes personnages – du moins ceux qui sont restés chez Pyxis. La thématique cette fois : le CDD 😉

  2. Intéressant ! Je me reconnais pas mal dans cette chronique. Je m’en irais donc lire ce livre avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*