C'est tout chaud !

Légion, l’enquêteur multiple de Sanderson !

Légion, À fleur de peau, Brandon Sanderson, Le Livre de Poche

ENQUÊTE ET SCIENCE-FICTION — On vous a présenté Brandon Sanderson cet été, avec l’excellent début de sa volumineuse saga Les Archives de Roshar. On le retrouve au printemps avec non pas un nouvel énorme pavé de plusieurs centaines de pages, mais avec deux novella autour du personnage de Stephen Leeds, un homme aux multiples talents et personnalités.

« Mon nom est Légion, car nous sommes nombreux », dit le démon dans L’Évangile de Marc. Légion, c’est donc le surnom de Stephen Leeds, un homme dont le cerveau a la capacité unique de générer de multiples avatars. Ceux-ci ont des capacités diverses et variées : il y a JC, ancien Seal, fou de la gâchette et obnubilé par la sécurité ; Ivy, psychologue ; Kalyana, linguiste ; ou encore Tobias, historien. Au gré de ses missions, Stephen fait appel à telle ou telle hallucination, qui lui vient alors en aide.

Un beau jour, une certaine Monica le recrute pour retrouver un appareil photo aux incroyables capacités : celui-ci est, en effet, capable de prendre des photographies… du passé ! Or, il a été dérobé et l’utilisation qu’on pourrait en faire inquiète fortement le labo dont il est issu.
L’histoire est courte (quelques 90 pages seulement) mais aussi dynamique qu’efficace. Impossible de s’ennuyer !

Le récit est porté par une foule de personnages puisque, outre les opposants, Monica et Stephen, il faut compter les nombreuses hallucinations que ce dernier charrie avec lui. Mais avec son talent habituel, Sanderson ne perd jamais son lecteur entre les personnages. Bonne surprise !
Il parvient, de plus, à glisser quelques indices sur le passé de Stephen que l’on découvrirait avec plaisir. Si ce n’est pas le sujet du deuxième volume, À Fleur de peau, on peut toujours espérer que Brandon Sanderson nous livrera, dans un nouvel opus, les secrets de son personnage.

Dans À Fleur de peau, Stephen est de nouveau recruté pour enquêter sur une drôle d’affaire : il est chargé de retrouver un corps dérobé à la morgue après un accident de ski fatal. Or, ce cadavre n’est pas n’importe qui : Panos était un pionnier en biotechnologie expérimentale qui travaillait sur l’utilisation des cellules humaines comme espace de stockage pour des données sensibles. Et il se pourrait, qu’avant sa mort, il ait incorporé des données dans ses propres cellules… données que sa boîte et un tas d’autres entreprises peu scrupuleuses aimeraient évidemment récupérer.
L’enquête est donc aussi inventive qu’originale : au sujet surprenant s’ajoutent les développements inattendus dus à la personnalité multiple de Stephen. Celle-ci, d’ailleurs, se met à évoluer dans cet opus et l’on se demande ce que va nous réserver la suite de ce point de vue-là !

Encore une fois, il faut saluer le talent et la maîtrise de Brandon Sanderson : ses énormes pavés consacrés à Roshar étaient époustouflants, mais il prouve ici, avec brio, que 200 petites pages suffisent amplement à développer une intrigue et des personnages complexes et travaillés. De plus, les tomes sont lisibles tout à fait indépendamment, il serait donc dommage de ne pas en profiter. Il va donc sans dire que l’on a hâte de lire la suite des aventures de Légion !

Légion, tome 1 et Légion, tome 2 : À Fleur de peau, Brandon Sanderson. Le Livre de poche, mars 2014 et janvier 2016.

A propos Oihana (437 Articles)
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*