C'est tout chaud !

Cité 19 – Zone Blanche : retour dans le Paris du Second Empire !

ROMAN ADO — Nous avions été enthousiasmés par le premier volume du diptyque Cité 19, dont nous vous parlions en fin d’année dernière : c’est donc avec joie que nous avons plongé de nouveau dans l’univers romanesque de Stéphane Michaka, afin de découvrir la suite et fin des aventures de la jeune Faustine, cette adolescente bien de notre époque projetée dans le Paris du Second Empire !

Souvenez-vous : persuadée que son père n’a pas été tué comme le pense la police, Faustine s’était résolue à mener l’enquête elle-même. Chemin faisant, elle avait subitement basculé dans le passé, se réveillant à Paris, en pleins travaux haussmanniens ! La jeune fille se coulait avec une aisance surprenante dans cette époque pour laquelle elle a toujours eu un faible. Le lecteur découvrait bientôt que ce Paris d’antan n’était pas tout à fait réel, un Paris sur lequel Faustine a bien plus d’influence qu’elle ne le soupçonne. Devenue journaliste, la jeune fille sillonne les boulevards nouvellement percés et les rues sinueuses du vieux Paris, à la recherche du tueur en série qui y sévit…

Cité 19 - Zone Blanche, Cité 19, Stéphane Michaka, PKJ

D’une efficacité romanesque indéniable, Cité 19 – Zone Blanche est tout aussi prenant que l’était le premier volume des aventures de Faustine, une Faustine que l’on suit avec toujours autant de plaisir dans les rues d’un Paris passé décrit avec minutie et vivacité ! C’est véritablement le point fort de cette série en deux tomes : Stéphane Michaka, que l’on sent féru d’histoire, joue avec celle-ci pour produire un Paris parfois joyeusement anachronique, car, dans le simulacre, le temps s’accélère et se précipite de plus en plus avec les événements sanglants de la Commune. Les amateurs de romans historiques seront conquis par les descriptions réussies de cette ville en plein chambardement et par la manière dont l’Histoire avec un grand h s’entremêle dans le simulacre.

Aux errances dans le passé de Faustine se mêle le récit des techniciens de C.I.T.É, qui jette une lumière toujours bienvenue sur les aventures de la jeune fille : problèmes éthiques, scrupules et culpabilité sont ainsi exploités avec intelligence. Les équipes de C.I.T.É sont persuadées d’agir pour la science et le bien commun : quand elles réalisent à quel point C.I.T.É flirte avec l’illégalité, la plupart sont atterrées… Mais, prudence ! Popescu, l’homme de main de Zapruder, veille au grain, et les deux hommes sont prêts à tout pour maintenir l’ordre dans leurs troupes…

Cité 19 – Zone Blanche clôt admirablement un dyptique temporel brillant et extrêmement divertissant : amateurs d’histoire, d’aventure et de thriller, vous devriez trouver votre bonheur avec les deux romans de Stéphane Michaka !

Cité 19 – Zone Blanche, Stéphane Michaka. PKJ, 3 mars 2016.

A propos Emily Costecalde (598 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*