C'est tout chaud !

Où la lumière s’effondre : la Silicon Valley comme vous ne l’avez jamais lue !

ROMAN CONNECTÉ — Détruire Internet, est-ce possible ? Et qui pourrait vouloir mettre fin au réseau, auquel nous sommes tous tellement habitués ? Ce sont les questions que pose le roman de Guillaume Sire : Où la lumière s’effondre.

Paul et Robin sont deux Français installés en Californie. Véritables magnats de l’Internet, les deux amis ont fait fortune en participant aux plus gros projets de la Silicon Valley. Ils sont à tu et à toi avec les stars du milieu : Larry Page, Marissa Mayer… À eux deux, ils sont l’incarnation de l’American Dream. Malgré les années, et leurs carrières respectives, ils sont restés amis : ils le sont depuis la plus tendre enfance, quand Robin, le narrateur, a offert sa première calculette à Paul.

Mais la belle entente se fissure. La copine de Paul, Julia, semble tout faire pour séparer les deux amis. Pire : elle lui a mis dans la tête qu’Internet est extrêmement nocif. À eux deux, ils conçoivent un projet fou, insensé, dément : détruire Internet.

Robin, lui, n’a à priori ni intérêt, ni désir de détruire Internet : cela serait scier la branche sur laquelle il est assis ma foi fort confortablement, tourner le dos à l’incroyable manne financière que lui rapporte chaque année ses différents projets. Pourtant, il va peu à peu se laisser séduire par l’idée. En réalité, plus que par le projet de son ami, Robin est fasciné par Paul, il entretient avec lui une relation trouble, déséquilibrée : ainsi, il avoue sans ambages être attiré par Julia, la petite amie de Paul, uniquement parce que elle-même est éprise de Paul. Paul semble le mépriser, mais Robin n’en est que plus attaché. Étrange relation, à priori à sens unique… Paul apparaît comme le véritable héros, quand Robin est relégué dans l’ombre, éternel deuxième couteau. Il en a conscience : il sait que tout le monde préfère et admire Paul, et qu’on le tolère parce qu’il est avec lui. Comment ne pas en concevoir quelque frustration ?

Où la lumière s'effondre, Guillaume Sire, Plon

Cette relation inégale est très bien mise en scène. De même, Guillaume Sire a veillé à ne pas faire de son narrateur un personnage attachant, trop idéaliste, trop lisse. Robin est en réalité franchement détestable, se croyant tout permis, obsédé par le sexe, le pouvoir et l’argent, pensant que l’on peut tout acheter. Il montre parfois une face véritablement odieuse, lorsqu’il décide notamment de se passer des forces de police pour découvrir qui a manqué de tuer son ami, dont le projet, bien sûr, lui vaut quelques ennemis…

Le projet de Paul, au coeur du roman, est l’occasion d’un portrait étonnamment nuancé de l’Internet moderne, à la fois vecteur de liberté et d’échange, et le moyen pour tous les trafics, tous les horreurs, de trouver leur public. L’auteur évoque ainsi les plus grandes inventions de la toile, mais aussi les terribles dérives que le réseau permet. Un roman intéressant, qui nous immerge dans l’atmosphère survoltée de la Silicon Valley, où l’argent coule à flot et où des deals qui frôlent le milliard de dollars se concrétisent sur la table poisseuse d’une cafétéria de San Francisco… Internet survivra-t-il à ce roman ? Nous vous laissons le découvrir…

Où la lumière s’effondre, Guillaume Sire. Plon, 2016.

A propos Emily Costecalde (588 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*