C'est tout chaud !

Les Sœurs Carmines 2, encore plus drôle et cynique !

Les Sœurs Carmines, Belle de Gris, Ariel Holzl, Mnémos

FANTASY URBAINE — Le bal donné par la Reine aura lieu dans trois misérables petites semaines, et Trista est loin d’être prête. Il lui faut une robe, des chaussures, un masque. Et accessoirement, il lui faudrait également une invitation. Pour pouvoir entrer au Palais, c’est mieux. Mais heureusement pour elle, Tristabelle ne se soucie pas vraiment de ce genre de détails. Ses rivales n’ont qu’à bien se tenir ! (Et ceci n’est pas une menace en l’air … Car, comme le dit si bien Trista  : « Il faut souffrir pour être belle, ou faire souffrir les autres, c’est encore mieux »).

Bien qu’elles aient résolu le Complot des Corbeaux, nous avions laissé les trois sœurs Carmines dans une position assez délicate à la fin du tome précédent (enfin … surtout l’une des trois !). L’histoire reprend donc sur les chapeaux de roues avec, cette fois, un tome consacré à l’aînée. Ou, devrions-nous dire, un tome régenté par Tristabelle. Oui, oui, oui, cher lecteur, dans ce livre-là, tu ne seras pas seulement spectateur : tu seras la désagréable petite voix qui encombre les pensées de notre chère Tristabelle.  Le choix de narration d’Ariel Holzl, à savoir de nous amener au plus près des pensées de Trista, est d’ailleurs dé-so-pi-lant ! Il n’y a plus aucun filtre entre le personnage et le lecteur et c’est un régal d’humour noir et de second degré. Avec cette proximité, impossible de détester Tristabelle (ou au contraire, il est possible qu’on adore la détester, c’est au choix !).

Les Sœurs Carmines, Belle de Gris, Ariel Holzl, Mnémos

Le tome 1 était déjà drôle et piquant, mais Ariel Holzl s’est encore surpassé ! Ce tome est encore plus décapant et acide vis à vis de notre société actuelle : monde du travail, pilule du lendemain, tout y passe ! Si l’univers de Grisaille ne s’étoffe pas énormément d’un point de vue géographique, toutes ces petites anecdotes permettent d’y ajouter de la profondeur. C’est également le cas des nouveaux personnages qui sont introduits au lecteur. Ils permettent de développer un peu l’histoire de chacune des sœurs Carmines. En ce sens, vous pouvez également consulter les réseaux sociaux de l’auteur, qui distille d’agréables anecdotes sur ses héroïnes, et à la lumière desquelles on les comprend toujours un peu plus. Et autant dire que, à la lueur de toutes ces révélations, on comprend quand même pas mal de choses sur leurs caractères respectifs.

Une ombre et une seule au tableau (qui n’en est pas vraiment une tant ce livre est enthousiasmant) : mais où est Mr Nyx ?! Dolorine et sa fidèle poupée sont en effet en retrait dans ce tome qui ne nous livre pas d’extraits du journal intime de la benjamine, sans aucun doute pour revenir en puissance dans le tome 3 !

Bref, un livre semé de cadavres, d’embûches et de rebondissements comme on les aime. Vivement la suite !

Les Sœurs Carmines, tome 2 : Belle de Gris. Ariel Holzl, Mnémos (Naos). Octobre 2017.

Par Coralie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*