Agent double : le surnaturel n’a qu’à bien se tenir !

Agent double, au service surnaturel de sa Majesté, Daniel O'Malley, Super 8 éditions

SURNATUREL — Souvenez-vous : en 2014, on vous parlait avec un enthousiasme délirant de The Rook, premier roman tout aussi délirant de l’Australien Daniel O’Malley. Bon. Il a récidivé, pour notre plus grand plaisir.

Dans l’univers qu’il a imaginé, le surnaturel existe, et les Britanniques ont mis en place une sorte de ministère spécial pour le contrôler : la Checquy. Ses membres détiennent eux-mêmes des pouvoirs pour le moins… hors-normes. Inutile de dire que la vie de bureau n’y est pas de tout repos. Dans le tome 1, nous avions fait la connaissance de Myfanwy Thomas, Tour à la Checquy (les grades de cette organisation font tous écho aux pièces d’un jeu d’échec), devenue amnésique. Dans ce nouveau tome, notre Tour est à l’origine d’une fusion sous haute-tension entre la Checquy et leurs ennemis héréditaires de toujours, les Greffeurs. Alchimistes surdoués venus tout droit de Belgique, les Greffeurs sont capables de faire à peu près tout et n’importe quoi à un corps humain : changer son visage, lui glisser des armes dans les bras, prolonger sa vie indéfiniment. Entre les Britanniques et les Belges, la méfiance est à son comble et il faut des trésors de diplomatie pour mener à bien cette alliance… que tout semble se combiner pour menacer !

Odette Leliefield est un des membres de la délégation des Greffeurs. Avec ses compatriotes, elle essaie de régler en douce un problème qui leur empoisonne la vie, et risque de mettre à mal l’ensemble des négociations : les mystérieux Antagonistes, qui leur mettent des bâtons dans les roues depuis quelques temps en Europe continentale, semblent les avoir suivis en Angleterre… Si la Checquy l’apprend, elle risque de tout annuler, et de déclarer la guerre. Oui, oui, rien que ça.

Agent double, au service surnaturel de sa Majesté, Daniel O'Malley, Super 8 éditions

C’est avec beaucoup de jubilation que l’on retrouve l’univers déjanté et délicieusement absurde de Daniel O’Malley, qui allie la rigidité de la bureaucratie britannique à la loufoquerie d’un surnaturel exubérant. Cela entraîne bien souvent des situations cocasses et improbables, que l’auteur traite avec beaucoup,  beaucoup d’humour. Agent double se dévore à la vitesse de la lumière, malgré ses presque neuf cents pages, grâce à un style bondissant ponctué de nombreux traits d’esprit très, très drôles. Oui, c’est franchement comique. On se marre vraiment beaucoup.

Mais Agent double n’est pas qu’un livre drôle : c’est un roman fantastique bourré d’idées géniales développées pour former un monde très convaincant et très complet. Daniel O’Malley en a sous le capot et chaque détail est soigneusement pensé pour former un ensemble cohérent dans un monde où, pourtant, la logique est bien éloignée de la nôtre. Dans ce deuxième tome, Daniel O’Malley revisite l’histoire de la Checquy et de ses ennemis héréditaires, les Greffeurs. Tout s’emboîte avec beaucoup de fluidité, et les pourparlers actuels n’en sont que plus habilement traités. Cette intrigue diplomatique permet à l’auteur d’introduire une foule de nouveaux personnages. La Tour Thomas, héroïne du premier volume, n’est plus ici qu’un personnage secondaire, important au demeurant, mais qui laisse ici sa place à deux jeunes femmes, Odette la Greffeuse et le Pion Felicity Clements. Ce changement de point de vue est bien amené, et permet au lecteur d’apprécier les subtilités de chaque organisation. C’est plutôt cool, avouons-le.

Terrorisme, manipulations génétiques, communication de crise, peur de l’autre et xénophobie : cerise sur le pudding, Daniel O’Malley n’hésite pas à aborder de surcroît des thèmes très actuels dans Agent double. Le résultat est donc un roman très complet, ultra maîtrisé de bout en bout, avec lequel on se régale en espérant ne pas devoir attendre encore trois ans avant de pouvoir lire la suite !

Agent double, au service surnaturel de sa Majesté T2, Daniel O’Malley. Super 8 éditions, 2017. Traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec.

A propos Emily Costecalde 646 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.