Coup d’état : politique, complots et coups bas au royaume d’Alsybeen

Coup d’état : La Reine des Esprits, Valérie Simon

FANTASY — Imaginez un monde, où chacun rêve de domination, et s’en donne les moyens. Bienvenue au Royaume d’Alsybeen, sur les traces de La Reine des Esprits, signé Valérie Simon.

Le Royaume d’Alsybeen se réjouit et fête le retour d’Alia, leur princesse exilée depuis 10 ans déjà au sein du Denaia, une caste de magiciennes particulièrement versées en intrigues, en magie et en politique. À peine est-elle arrivée que la jeune fille de 16 ans échappe de justesse à un attentat. Et ce n’est que le premier d’une longue série … Qui lui en veut donc au point de la voir morte ? Son père, qu’elle n’a pas revu depuis son départ et contre qui elle est furieuse ? Le Denaia, qui malgré les apparences, ne l’a jamais réellement intégrée dans ses rangs et n’hésiterait pas à la sacrifier pour parvenir à ses fins ? Les royaumes voisins, avides de ce qui fait la richesse de leur pays ? Difficile à dire ! Alia va devoir lutter pour sa couronne et pour sa vie. Malgré son jeune âge, elle a été à bonne école et n’est pas aussi démunie qu’on pourrait le croire face aux événements.

Coup d’état : La Reine des Esprits, Valérie Simon

Que dire de ce roman, à part que c’est une vraie belle surprise ? Entraînant, dynamique, électrique : les adjectifs ne manquent pas ! On pourrait même dire que c’est un livre sous haute tension : dès les premières pages, on voit la princesse survivre à un attentat et les intrigues politiques émerger. Aucun des personnages n’est épargné et l’humanité ne se montre pas sous son meilleur jour (loin de là !). Et au cœur de tout ça, il y a incontestablement les Initiées du Denaia. Il s’agit d’une sororité de femmes recrutées pour leur physique de rêve et leurs talents cachés qui agissent sous le contrôle de la Mère Mircea Karach Wee. Cette dernière, telle une araignée, tisse sa toile et place ses protégées auprès des hommes les plus influents de l’Empire pour accroître son pouvoir.

Car c’est bien de pouvoir dont il est question. Dans une société résolument patriarcale, quelques femmes (les Initiées donc) utilisent leurs charmes pour s’émanciper et, d’une certaine manière, garder le contrôle. Alors, si la fin justifie les moyens, on leur pardonne aisément leurs petits complots (et les méthodes utilisées), à la façon des courtisanes. Tout aussi fascinantes et hypnotisantes que ces dernières, elles ne sont pas dénuées de noirceur, au contraire. Avec elles, on découvre les luttes intestines, non seulement à la Cour pour des affaires de cœur, mais à une plus grande échelle pour des questions diplomatiques, politiques et économiques. Pour le meilleur et pour le pire, surtout !

Cet univers est d’ailleurs très complet et très bien construit. Il y a une vraie originalité dans la description de toutes les créatures exotiques rencontrées ainsi que celles des paysages sauvages et âpres traversés par tout un chacun. Landes battues par les vents, cité majestueuse aux milles toits, déserts de pierre et de sable, plages battues par les flots : le voyage est définitivement dépaysant !

Le livre aurait d’ailleurs peut-être mérité un petit glossaire et/ou un arbre généalogique pour resituer les personnages. Les lecteurs en manque de sommeil pourraient en effet peiner un peu à retenir tous les noms et les liens qui se tissent entre les personnages.

Voilà donc une saga très prometteuse dont on a hâte de lire la suite, ne serait-ce que pour résoudre le cliffhanger insoutenable de la fin du tome ! Quel sera le destin de ces personnages auxquels on s’est si vite attachés ? Est ce qu’on en saura encore plus sur les manigances du Denaia ? Assurez-vous tout de même d’être concentré avant de vous lancer dans cette lecture. Il serait fort dommage de passer à côté par inattention (et ça arrive même aux meilleurs !).

Coup d’état : La Reine des Esprits, Valérie Simon. Naos, mars 2019.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.