Scarlett & Browne : un duo improbable !

Scarlett & Browne

POST-APO — Dans un futur lointain et franchement sombre se noue une rencontre improbable entre une hors-la-loi bourrue et un jeune garçon étrange et naïf : le premier tome de Scarlett & Browne conte le récit de cette étrange association !

Le monde a changé, et ce n’est certainement pas pour le mieux : l’Angleterre est divisée en provinces qui sont plutôt hostiles les unes envers les autres. Les braves gens se sont retranchés dans des cités fortifiées, tandis que des créatures carnivores ressemblant vaguement à des humains sillonnent les campagnes, prêts à tout pour croquer du survivant. Dans les villes qui tiennent bon, il ne fait pas bon vivre pour autant : le retour en force de châtiments barbares, couplé à une bonne dose d’eugénisme, peut rapidement faire de votre vie un enfer. Vous avez craché dans la rue ? Hop, un petit tour en cage. Vous avez le malheur d’avoir une tâche de naissance ou d’être myope ? Vous voilà estampillé déviant, et chassé des villes, à la merci des « Infâmes », sorte de zombies que vous n’avez pas envie, vraiment pas, de croiser. Enfin, vous braquez des banques ? Vous risquez ni plus ni moins que le bûcher !

Pourtant, ça n’empêche pas Scarlett McCain, jeune fille à peine sortie de l’adolescence, de sillonner l’Angleterre à la recherche de casses à réaliser. D’ailleurs, c’est après avoir siphonné une banque qu’elle rencontre le fameux Browne du titre. Mais là où Scarlett est agile et particulièrement douée pour le combat et la fuite, Albert est incapable de courir sans se prendre les pieds dans une racine… Émerveillé de tout, il semble tout découvrir pour la première fois. Scarlett et lui doivent faire équipe… et leur association va faire des étincelles !

Vous l’imaginez bien : c’est sacrément drôle. Entre nos deux héros, les répliques fusent et une franche affection (dépourvue de romance) va naître entre nos deux personnages. Leurs dialogues, bourrés d’humour anglais et d’une bonne dose de cynisme, sont un vrai plaisir de lecture. C’est vraiment l’énorme point fort du roman.

À cela s’ajoute beaucoup d’action (avec des combats, une fuite perpétuelle et des explosions !), un univers post-apocalyptique vraiment bien ficelé et prometteur, et une méchante très méchante que l’on adore détester… En toile de fond, une réflexion sur les dérives des religions, sur le bien et le mal, sur la différence… En somme, il y a de quoi faire avec ce roman signé de l’auteur de la célèbre trilogie de Bartimeus !

Ce premier tome pourrait être autoconclusif, mais on découvrira quand même avec curiosité la suite !

Scarlett & Browne T1, Jonathan Stroud. Gallimard Jeunesse. Traduit de l’anglais par Laetitia Devaux.

A propos Emily Costecalde 980 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.