L’Île au manoir : une île isolée, une tempête et… des fantômes ?

L’Île au manoir, Estelle Faye, Scrinéo

FANTASTIQUE JEUNESSE — Scrinéo lance cette année une nouvelle collection pour les jeunes lecteurs dirigée par Cassandra O’Donnell, avec deux sous-collections, l’une adressée aux lecteurs de 8-10 ans, l’autre pour les 10-12 ans. Et c’est Estelle Faye qui inaugure ce second segment !

Estelle Faye est actrice, comédienne, réalisatrice et, à ses heures perdues, auteur de nombreux romans relevant des littératures de l’imaginaire. Il y a deux ans, nous vous présentions sa série La Voie des oracles, qui revisitait l’Antiquité gallo-romaine. Aujourd’hui, on change de style et de public, puisque l’on parle de L’Île au manoir, un roman jeunesse (pour les 9-10 ans), qui a de forts accents fantastiques !

Adam vit sur une île isolée de l’Atlantique. Par une nuit d’hiver, alors que ses parents sont absents, Adam aperçoit une fille étrange sur la plage en bas de chez lui. Une fille très pâle aux longs cheveux humides, qui ressemble à une noyée, et qu’il semble être le seul à voir. Heureusement pour lui, ses amis Gaël et Adélis le croient sur parole et alors que tous trois cherchent à aider la jeune fille, d’étranges événements commencent à se produire, rendant la quête de plus en plus dangereuse. D’où vient cette très étrange fille ? Que lui veut cet inquiétant homme en noir, qui semble contrôler les vents et l’océan ? Mais surtout, quelle porte ouvre la vieille clef rouillée ramenée du fond des eaux ?

L’Île au manoir, Estelle Faye, Scrinéo

Ce roman jeunesse se lit vite et bien : la mise en page est très aérée, les chapitres assez courts et l’intrigue est menée tambour battant. Au fil des péripéties qui s’enchaînent à merveille, on oscille entre présent et passé, réalisme et ambiance fantastique. Car l’histoire s’inspire très fortement du cadre marin et des légendes qui peuvent y être associées : sirènes, fantômes de noyés et légendes maritimes hantent donc les pages. De plus, l’île est sous la menace d’une tempête imminente, qui risque de détruire la digue sur laquelle travaille la mère d’Adam (ingénieure sur le projet). Cette échéance inéluctable ajoute beaucoup de tensions au récit et maintient le lecteur en haleine – au cas où l’histoire de la vision d’Adam ne vous aurait pas suffisamment alpagués.

Le vocabulaire est très accessible aux plus jeunes, qui se laisseront sans nul doute embarquer dans cette aventure à la fois mystérieuse, réaliste et palpitante. Voilà un roman jeunesse que l’on recommande chaudement aux jeunes lecteurs !

L’Île au manoir, Estelle Faye. Scrinéo, 4 octobre 2018.

A propos Oihana 497 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.