Bone Season : mafia, voyance et aliens !

FANTASY — L’année dernière, Samantha Shannon a fait couler beaucoup d’encre avec son Prieuré de l’oranger, une aventure de fantasy en un seul tome. Fort de ce succès, son éditeur francophone, De Saxus, a donc réédité sa précédente série, Bone Season, dont seul le premier tome (sur trois parus !) avait été traduit jusque-là.

Paige travaille pour une organisation criminelle souterraine dans les rues de Scion-Londres, où elle récolte des informations en pénétrant dans l’esprit des gens. Car Paige est une marcherêve, une clairvoyante, et selon les règles de Scion, son existence même est déjà un crime. Poursuivie puis arrêtée, elle est déportée vers une colonie pénitentiaire sur l’ancien territoire d’Oxford secrètement occupé par les réphaïm, une race venue d’un autre monde qui récolte et utilise les clairvoyants à ses propres fins.
Paige se retrouve assignée au mystérieux gouverneur Arcturus. Celui-ci devient son maître. Son formateur. Son ennemi naturel. À ses côtés, elle va devoir apprendre à développer son pouvoir pour servir ses ravisseurs, mais surtout pour s’échapper de ce sinistre endroit où elle semble promise à une mort certaine…

L’intrigue de Bone Season nous emmène donc dans un univers dystopique assez marqué : ici, il ne fait pas bon être clairvoyant, c’est-à-dire doté de pouvoirs, si l’on compte survivre aux autorités. Ce qui est intéressant, c’est que contrairement aux romans du genre, la protagoniste n’entre pas dans un mouvement de rébellion. En effet, pourquoi le ferait-elle ? Recrutée par la pègre (exclusivement constituée de clairvoyants), elle y occupe un poste à responsabilités ! D’autant que les marcherêves, dont elle fait partie, sont aussi rares que recherchés. Aucun intérêt, pour elle, de renverser le système de Scion, si oppressif soit-il pour les clairvoyants. C’est finalement son enlèvement et son arrivée dans une cité-prison qui vont la pousser dans les rangs des révoltés… et on comprend bien pourquoi !

Samantha Shannon prend son temps pour installer l’univers, comme les personnages. Autant le début est assez limpide, autant la suite peut sembler plus lente à se mettre en place. Car à Oxford, la cité-prison, ce sont les réphaïms qui font la loi, une race alien… dont personne semble n’avoir jamais entendu parler. Les personnages sont donc particulièrement désorientés et forcés de trouver des explications par eux-mêmes, tant sur l’univers dans lequel ils vivent désormais, que sur les réphaïms eux-mêmes.
Et cet univers s’avère extrêmement complexe. On patauge beaucoup, se demandant dans quoi exactement Paige est tombée et où l’autrice veut en venir. Mais bien que ce long début soit avare en informations, on ne ressent pas de longueurs !

Car Samantha Shannon distille les informations dans un savant mélange entre l’enquête menée (discrètement) par Paige dans le présent, et des souvenirs de sa vie passée (comme membre de la pègre, ou bien lorsqu’elle était enfant). D’être placé dans le même état d’incertitude et d’ignorance que les protagonistes rend la lecture très prenante, le suspense augmentant nettement avec les chapitres. Peu à peu, l’univers prend toute son ampleur et la construction se révèle passionnante.
L’intrigue, de son côté, connaît quelques rebondissements bien dosés qui viennent relancer le suspense au bon moment. Tous ne sont pas renversants, évidemment, mais s’intègrent parfaitement à l’ambiance et au récit !

Celui est prévu en sept tomes, aussi peut-on avoir l’impression ici de n’avoir qu’effleuré l’intrigue générale de la saga, sans toutefois avoir le sentiment d’avoir subi un long tome introductif ! L’autrice a réussi un parfait équilibre entre véritables explications et petites révélations qui ne font que donner envie d’en savoir plus. On sera donc au rendez-vous pour la suite !

The Bone season, tome 1 : Saison d’os,  Samantha Shannon. Traduit de l’anglais par Benjamin Kuntzer. De Saxus, novembre 2020. 

A propos Oihana 617 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

1 Rétrolien / Ping

  1. [Chronique] The Bone Season, de Samantha Shannon – Sometimes a book

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.