Instant Karma : quand Prudence Barnett se la joue « Karma police »

Instant Karma, Marissa Meyer

ROMAN ADO — Instant Karma, c’est le dernier roman en date de Marissa Meyer, qui nous avait enchantés avec son Gang des prodiges. Nous étions curieux de nous plonger dans ce qui semblait être une romance surnaturelle sur fond de sauvetage écologique, sous le haut patronage des Beatles.

Le surnaturel, finalement, n’est qu’un petit bonus pour épicer le récit. Côté intrigue, l’histoire rappelle celles dont Sarah Dessen est coutumière : le temps d’un été, Prudence, une jeune fille sérieuse et un brin collet monté, va devoir côtoyer son abominable camarade de classe Quint pendant un stage dans un refuge qui recueille les animaux marins. Au début de l’été, les deux adolescents ne peuvent pas se sentir mais au fil des semaines, leur inimité laisse la place à quelque chose de plus… romantique.

Voilà une chouette comédie romantique, mâtinée d’un poil de paranormal (très léger, après un coup sur la tête, il semblerait que Prudence puisse punir karmiquement les petites incivilités du quotidien, ah qui n’a pas déjà rêvé de pouvoir faire ça ?). La personnalité de Prudence m’a rappelée, par certains aspects, mon « moi » du lycée : toujours prudente comme son prénom l’indique, sérieuse, légèrement agacée des fautes des autres, avec une réputation d’intello pas très fun. Mais Marissa Meyer a encore forcé le trait, et j’ai parfois visualiser une Monica Geller adolescente, tant l’esprit de compétition et l’envie de réussir du personnage sont marqués. Pour ces raisons, certains lecteurs pourraient trouver la narratrice désagréable mais, moi, au contraire, j’ai apprécié de suivre son ouverture d’esprit au fil de l’été. Pour ce qui est de Quint, le lecteur le perçoit à travers le prisme de Prudence : aussi, le lecteur découvre en même temps qu’elle à quel point sa première impression du garçon est erronée.  C’est sans surprise une romance « from enemies to lovers« . Et c’est plutôt sympa à lire.

Le massage écolo, sur la préservation de l’écosystème marin, est forcément bienvenue et intéressant, on apprécie. Le combat de Quint prend un visage humain au fil des pages, et même si les idées de Prudence pour l’aider sont peut-être un peu candides, la réflexion ne fait pas de mal, loin de là.

Sans être aussi chouette que Le Gang des prodiges, Instant Karma est une bluette adolescente agréable, pas ultra mémorable, mais idéale pour passer un bon moment si vous avez envie de vous vider la tête. Nous, on a bien aimé !

Instant Karma, Marissa Meyer. PKJ, 2021. Traduit de l’anglais par Aurore Alcayde.

A propos Emily Costecalde 871 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.