Toute une expédition : vie et mort d’un conquistador raté

Toute une expédition

HISTORIQUE — Toute une expédition est un véritable OVNI littéraire qui raconte l’opération militaire espagnole la plus ratée de tous les temps, ni plus ni moins. On vous raconte.

En 1537, un noble espagnol ambitieux, Ferdinand de Soto, obtient de Charles Quint le commandement d’une expédition destinée à annexer la Floride et à trouver, enfin, le fameux Eldorado… l’or du nouveau monde. L’Histoire n’est pas tendre avec ce projet : de Soto ne rentrera jamais, et les hommes qui lui survivront ne rentreront hélas pas chargés de trésors… Cependant, de Soto sera de fait le premier homme européen à s’aventurer aussi loin en Floride, à franchir le Mississippi et à atteindre le Kansas. Tout n’est donc pas perdu…

Cette fiction historique se démarque par son style très original : tout d’abord, l’auteur adore intégrer des digressions à son récit, et joue avec plusieurs lignes temporelles. On fait des va-et-vient entre le passé du personnage principal et son expédition, avec même des parenthèses antérieures voire ultérieures. Il ne faut pas perdre le fil !

Autre point notable : le style en lui-même, volontiers anachronique, et joyeusement érudit, qui s’affranchit des codes du roman historique pour introduire d’étonnantes comparaisons qui auraient été parfaitement incompréhensibles aux personnages. Ainsi, un des personnages est ainsi nommément comparé à Brad Pitt. L’auteur s’amuse de ces petits clins d’oeil hors du temps, qui culminent avec le personnage du cuisinier de l’expédition qui, au hasard de ses expérimentations culinaires, invente le pop-corn, le coca cola, le burger… Autant de « hauts » mets américains !

Quant au fond, il n’est guère réjouissant : l’auteur n’hésite pas à détailler le catalogue des actes odieux commis par les conquistador, ainsi que leurs questionnements moraux et religieux sur l’âme (ou plutôt son absence) des Indiens. Exactions, torture, viols : « le programme habituel » comme le résume acerbement l’auteur. Il montre comment ces hommes, entraînés par l’effet de groupe et par la répétition, perdent tout ancrage moral et toute notion de bien et de mal. Le jeune de Soto est choqué de voir comment sont traités les Indiens. Le de Soto plus âgé ne l’est plus vraiment. C’est terrible.

Ce roman est un mélange assez foisonnant et improbable entre la précision historique du récit et un style humoristique picaresque volontiers décalé : roman d’aventure, fiction historique, comédie de moeurs (de Soto est pris dans pas moins de deux triangles amoureux !), il est tout bonnement inclassable ! Reste à voir s’il sera pour autant inoubliable…

Toute une expédition, Franzobel. Flammarion, avril 2022. Traduit de l’allemand par Olivier Mannoni.

A propos Emily Costecalde 983 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.